Santé du bouvier Bernois

Le Bouvier Bernois ne craint pas les intempéries mais est plus sensible à la chaleur.

Il a une croissance assez spectaculaire, (les premiers mois, il prend un Kg par semaine) elle se prolonge jusqu'à 18 mois pour la femelle et 3 ans pour le mâle.

Il est important de lui donner des aliments de croissance, mais pas au delà d'un an car un excès de protéines accélère le processus, ce qui est préjudiciable aux molossoïdes.

Pendant sa croissance, il est fortement déconseillé tout exercice violent ; courses, sauts, escaliers, jeux avec d'autres chiens...

Comme pour toutes les grandes races, faire attention à ce qu’il ne fasse pas trop d’exercices venant de manger, afin d’éviter les problèmes de dilatation et torsion d’estomac.

Il est indispensable de faire manger les chiens de grandes races, dans des gamelles disposées en hauteur.

Le Bouvier Bernois peut être affecté par l'atrophie rétinienne symétrique ; Le chien perd peu à peu la vue, jusqu'à la cécité.
On peut déceler les risques très tôt, d'autant que la tare est héréditaire.

De même, la persistance des fentes palatines et labiales est dépistable dès le plus jeune âge.
La fente du palais peut se doubler d'une fissure au niveau osseux et atteindre la truffe ou même la langue.
L'animal ne peut ni boire, ni manger, et même parfois avoir des difficultés à respirer.

La dysplasie de la hanche demeure une affection très préoccupante pour de nombreux éleveurs, le programme d’éradication n’est pas maîtrisé totalement, en tant que facteur, on parle du rythme de croissance dont le rôle est susceptible de se superposer à celui de l’hérédité.

Une radiographie de dépistage peut être faite sur un chiot à partir de 4 mois avec une faible marge d’erreur.

La reproduction du Bouvier Bernois est quelquefois difficile.

Comme pour toutes les autres races, il est important qu’un chien soit vacciné et suivi régulièrement chez un Vétérinaire.

Vermifuges et insecticides sont vivement recommandés.
Penser que la Piroplasmose transmise par les tiques peut être mortelle.

C'est l'observation de ses déplacements et de son comportement qui permet de déceler éventuellement un problème de santé.

En tout cas pour toute anomalie constatée, n'hésitez pas à consulter un vétérinaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×