Le Frisbee

 

 

Un peu d’histoire sur le mot FRISBEE : Il est à l’origine une marque déposée de l’entreprise Wham-O, le terme est désormais utilisé pour décrire un disque volant similaire à ceux fabriqué par cette entreprise. Ils sont fabriqués de manière à pouvoir planer sur une certaine distance quand on les lance en leur imprimant un mouvement de rotation. Le principe du frisbee était bien connu avant son invention officielle en 1948. C’est en observant des étudiants s’amuser à se lancer des moules à tartes que Walter Morrison eut l’idée de fabriquer des disques en bakélite.

Cette activité LE FRISBEE DOG ou Disc dog existe depuis que le frisbee existe et qu’un chien la rapporté à son maître avec un saut de cabri. Cependant, elle a commencé à se développer et à été médiatisé grâce à un étudiant américain, Alex Stein, qui en sautant sur le terrain de baseball retransmis à la télévision nationale s’est mis à jouer au Disc Dog avec son chien nommé Ashley Whippet pendant plusieurs minutes sans être interrompu tant le spectacle en valait la peine. Aux Etats-Unis, ce jeu est devenu très populaire.

Cette activité sportive est maintenant mise à la hauteur de nos poilus !

En France, dès 2007, sera lancé alors le Sport de Frisbee pour chiens par l’intermédiaire de la SCC (Société Centrale Canine) et les 800 clubs qu’elle fédère. Cette discipline peine à émerger malgré toute la volonté de la CNEAC, l’association en charge en France de la promotion de cette pratique. Si les propriétaires de chiens utilisent souvent le frisbee pour jouer, le chemin est encore très long pour faire accepter ce jeu comme une discipline à part entière !
Actuellement, le Frisbee se contente en France à quelques démonstrations sans véritables enjeux officiels.

Le frisbee consiste à faire rapporter sous différentes formes son chien ce fameux disque, cette mini soucoupe volante. Cette discipline ludique qui peut être pratiquée par tous les chiens ne nécessite que très peu de matériel : uniquement un frisbee qui est définit suivant sa forme, son poids et son matériau.

LES CHIENS

Toutes les races de chiens peuvent pratiquer le disc dog mais certaines sont plus douées que d’autres, grâce à leur caractère, leurs capacités physiques et leurs morphologies.

Le frisbee demande une grande agilité et une belle souplesse puisque pour rattraper la soucoupe en vol, le chien se doit de réaliser des cabrioles parfois spectaculaires.

Les chiens les plus utilisés sont des chiens de bergers de petite taille ( Border Collie, Tervueren, Malinois, Berger Australien ), chiens travailleurs et rapides. D’autres races sont aussi utilisées avec autant de bonheur ( Jack Russel, lévrier ) ou tout simplement nos jolis corniauds qui rejetés par leurs propriétaires parce que trop turbulents, voire hyperactifs, finissent souvent par devenir les rois de ce sport.

POUR SA SANTE : il faut attendre quand même que la croissance du chien soit terminée avant de commencer un entraînement sérieux (entre 8 et 16 mois selon les races de chiens). C’est dangereux pour sa santé car les multiples sauts que demande ce sport peut fragiliser la constitution osseuse du chiots.
Afin de ne pas risquer de blesser le chien et, par là même, de lui inculquer la peur du frisbee, ce qui est contraire au but recherché, veuillez à bien choisir votre frisbee. Tous les grands fabricants de disque dog ont maintenant des articles plus souples que les frisbees standards.
Pensez aussi à l’échauffement votre chien. C’est très important avant chaque entraînement ou compétition avant chaque discipline : l’échauffement est primordial pour garder un chien en bonne santé et pour un entraînement sans blessure.

LE SPORT

Quatre épreuves sont connues, organisées et pratiquées régulièrement en compétition aux Etats-Unis (il y en a d’autres mais moins importantes). Elles peuvent être mélangées puis réadaptées dans un tournoi « autour de Frisbee ».

L'« Aller-Retour simple » ou « Courte distance » :
Sur un terrain herbeux de type sport, une aire rectangulaire est balisée sur sa largeur qui est de 20 mètres ainsi que par des repères tous les 10 mètres sur sa longueur qui est de 50 mètres.
Le concurrent lance son Frisbee sans aller au-delà de la ligne de départ que seul le chien va franchir pour rapporter le plus rapidement possible ce fameux Frisbee à son maître.
Trois critères vont généralement permettre au jury de noter la prestation afin d'établir un classement entres les divers concurrents :
1/ la longueur du jet (ex : 1 point pour un Frisbee tombant entre 10 et 20 mètres ; 4 points pour un Frisbee tombant entre 40 et 50 mètres)
2/ la façon dont le chien s'est saisi du Frisbee : pris au sol ou pris en l'air.
3/ le nombre d'aller-retour exécutés par le chien en un temps donné (généralement 60 secondes).
Les distances sont rabaissées pour les petits chiens, ainsi que pour les jeunes conducteurs.

Le « Cercle » :
Même concept que le précédent, à la différence que le terrain est délimité en forme de cercle, les zones à points étant des bandes circulaires de différentes largeurs concentrées autour d'un point central où se situe le concurrent.

Le « Freestyle » :

Le concurrent présente dans un temps donné (entre 90 et 180 secondes généralement) des figures en duo parfait avec son chien, sur la base de lancers et de rapports d'un ou de plusieurs Frisbees. Le jury apprécie selon des critères pré-établis de technicité (notamment quelques figures spécifiques imposées) en tenant également compte du niveau de difficulté démontré, de la cohérence du programme proposé, de la créativité ainsi que du nombre et de la qualité d'aller-retours validés.
Le freestyle peut s'enrichir de musique, d'accessoires ou de costumes adaptés. Les chiens peuvent pratiquer des sauts ou des exercices techniques en prenant appui directement sur le corps de leur maître : jambe, épaule, dos etc. Ce qui est particulièrement spectaculaire pour le public et la plus appréciées. Elle fait un petit style « mini show » de durée déterminée.

La « Longue Distance » :

Très populaire en Floride, il s'agit ici de classer les concurrents uniquement en fonction de la longueur du plus lointain des 3 jets autorisés pour chacun, avec des variantes par équipes, et des classements par genre (homme, femme, homme de plus de 40 ans, femme de plus de 40 ans, jeunes de moins de 14 ans etc…). Le record actuel est d’environ 100 mètres.
A titre indicatif, le plus lointain actuellement validé par un homme est de 97,90 mètres, celui validé par une femme étant de 56,16m !
Bien évidemment, il conviendra pour chacun de connaître puis de fixer les limites physiques de son propre chien afin de les respecter quels que soient les objectifs sportifs de son maître. Le chien étant obnubilé par l'objet à attraper et n'ayant plus aucune notion de l'environnement sur lequel il va atterrir, les réceptions de sauts peuvent être très dangereuses.
Le groupe de travail « Frisbee » va s'attacher à définir clairement un règlement visant à structurer la mise en place de cette discipline, en privilégiant tous les éléments de sécurité pour nos chiens. Pour les personnes intéressées par l'approche technique et gestuelle de ce sport peuvent se rapprocher aussi de la Fédération Française de Flying Disc, fédération nationale pratiquant le Frisbee … mais sans chiens !

En France pour avoir plus de renseignement vous pouvez contacter: Gilles SENTOST, Responsable du Groupe de Travail FRISBEE à la SCC (Email : g.sentost @ cnea.net).

Le maître ne doit pas dépasser la ligne de départ (« throwing line »). Il lance le frisbee à son chien.
Suivant l'endroit où le chien se saisit du Frisbee, le juge valide un certain nombre de points.
Sont attribués 0 point pour la zone 1 (0-15mètres), 1 point pour la zone 2 (15-25m), 2 points pour la zone 3 (25-35m) et 3 points pour la zone 3 (+ de 35m).
De surcroît, 0.5 points supplémentaires sont additionnés si le chien attrape le Frisbee en l'air. Une zone bonus est également définit (« blz ») avec une valeur de 1 point supplémentaire.
90 secondes : voilà le temps durant lequel le maître et le chien s'amuseront aux aller-retour avec le Frisbee. Au terme, le juge indique le total des points glanés.
On classe ensuite l'intégralité des candidats en fonction du nombre de points (cumulés sur 1,2 ou 3 manches).



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×