Le Cavage

 

 

Histoire.

Le mot << cavage >> ( action de rechercher des truffes ) vient du nom d'un instrument le << cavadou >> servant à déterrer les truffes. C'est un petit piolet court dont l'extrémité est garnie de métal servant à débarrasser la terre de ses cailloux et à ramener la truffe en surface tout en poussant par-dessous.

 

 

Le premier concours pour chiens truffiers eu lieu en 1970 en Dordogne où s'étaient donné rendez-vous tous les amateurs de truffe français. Les départements du Lot et de la Corrèze n'ont pas tardé à prendre le relais de ces organisations en y ajoutant un règlement. Ces concours pour chiens truffiers se sont développé en 1980 pour la Charente-Maritime et 1984 pour la Charente. Ce n'est que le 29 septembre 1982 que le comité de la  Société Centrale Canine va homologuer le règlement officiel. En 1983, une sous-commissions de la Commission d'Utilisation Nationale ( CUN ) est totalement consacrée au cavage. Une commission indépendante sera crée le 19 décembre 1991. 

C'est un Berger Allemand Oscar appartenant à Mme Tedesco du Lot qui remporta le premier championnat de France de cavage à Sorges, en Dordogne le 18 Mars 1984. Le second, un teckel du nom de Lundi appartenant à Mr Brun, deviendra le premier Champion de France Non Lof, la distinction LOF et non LOF existant déjà. Evidemment, seuls les chiens inscrits au Livre des Origines Français verront leur résultat homologué. A ce sujet, les statistiques montrent que les concurrents utilisent de plus en plus des chiens inscrits au LOF: moins de 30% de chiens non LOF à ce jour.

 

La Truffe.

 

 

 

Il est courant de dire que la truffe est un champignon souterrain,  elle est plus exactement le fruit du mycélium. La truffe est classée dans la catégorie des ascomycetes hypogés ( les spores sont enfermés dans des sacs ). Par son aspect, la truffe est plutôt arrondie, mais peut être irrégulière en raison du terrain. Le cycle biologique de la truffe est particulier, elle est donc contrainte pour vivre de se rattacher à une autre vie. C'est une symbiose entre l'arbre et le champignon. De la rencontre des radicelles de l'arbre hôte et du mycélium naîtra un organisme indispensable aux échanges ; la Mycorhize. Grâce aux mycorhizes, la truffe puise dans l'arbre les substances organiques sans lesquelles elle ne pourrait vivre. La mycorhisation se fait soit naturellement par la présence de spores de truffe dans le sol, soit par le fait de planter des chênes déjà mychorisés. Une fois l'arbre planté il faudra une dizaine d'années, le temps nécessaire à la colonisation des racines de l'arbre pour que les premières truffes apparaissent. C'est le mycélium, issu des mycorhizes qui donnera naissance aux petites truffes. En effet, vers les mois de mai-juin, le mycélium se rétractera pour former une pelote que l'on appelle primordia. Si elles ne dépérissent pas, ces petites truffes évolueront et prendront leur indépendance courant juillet. Le cycle biologique de la truffe exige trois éléments que sont: le sol, le climat et l'arbre hôte. Sa couleur et son arôme, la truffe ne l'acquerra qu'au moment de la récolte.

 

Le cavage avec un cochon.

 

 

 

La truie pour détecter les truffes n'a pas besoin de dressage car il est naturel pour cet animal de fouiller le sol pour en extraire sa nourriture. Pour l'habituer il suffit de lui donner deux ou trois truffes dont il raffole. Quand il la sent il enfonce son groin sous le tubercule, à l'endroit exact, puis d'un mouvement sec il la dégage prestement pour la manger si le caveur n'est pas plus rapide pour la reprendre. Une truie est capable de déterrer 25 kilos de truffes dans la journée.

 

  

A la mouche.

 

 

 

Consiste à observer la présence de mouches à truffes. Ces diptères déposent leurs oeufs à l'aplomb des truffes. En effet les larves de l'helomyza tuberivora, de couleur cuivrée ( un marron-beige rappelant les pierres du causse) se développent dans les tubercules mûrs. Pour déceler l'emplacement des truffes il suffit de repérer la présence de ses mouches adultes filiformes dont la taille n'excède pas un centimètre. Toutefois cette méthode aboutit souvent à la découverte de truffes trop avancées.

 

Avec votre compagnon.

 

 

 

Il n'y a pas de races proprement dites de chiens truffiers, mais certaines races semblent avoir de meilleurs aptitudes que d'autres. Parmi les races les plus douées l'on trouve le Berger Allemand, le Labrador, le Rottweiler, le Berger Australien, le Caniche....

Une particularité, le Lagotto Romagnolo ou chien d'Eau Romagnol, vieille race Italienne recyclée sur la recherche du précieux tubercule depuis plus de 130 ans.

 

 

 

Un chien truffier doit avoir du flair, être calme, obéissant et sociable car il ne doit pas abîmer les truffes découvertes, ni être distrait par son environnement ( humain ou animal ) . Il doit être endurant, puisque la recherche réelle  a lieu en hiver et peut durer 5 à 6 heures sur sol gelé mais l'essentiel pour le chien est la complicité  avec le maître en compagnie duquel vous formez une équipe indissociable. Les chiens peuvent être soit des pures races inscrits au LOF soit des chiens qui ne sont pas de pures races qui seront triés sur le volet.

Les chiens de chasse sont généralement écartés par les puristes qui ont constaté à leurs dépens qu'un chasseur est trop facilement déconcentré , pourtant l'Epagneul Breton fait de très bons résulats.

 

Comment se passe un concours:

 

 

Il faut trouver 6 truffes le plus rapidement possible dans un carré de 25 m². C'est dans une parcelle de 5m X 5m matérialisé par un cordeau que sont enterré les 6 diamants noirs. Il y a parfois des artifices pour le réalisme comme un arbuste planté au centre. Le chrono démarre lorsque le chien a une patte sur le carré appelé << truffière >>, et n'est arrêté qu'a la 6 ème truffes ou au bout des dix minutes que dure au maximum l'épreuve. Lorsque le concurrent est au bord de la truffière, il doit libérer le chien sur la base de travail dans un délai ne dépassant pas 5 secondes pour éviter un éventuel repérage anticipé. Le concurrent peut rentrer où il veut dans la truffière mais il est préférable de rentrer à un angle pour faciliter le travail méthodique du chien ( les secondes sont précieuses ). Il est bon aussi de tenir compte du vent et pour le chien sensible de la position du jury et du ramasseur. Le chien qui mange une truffe et le chien hors de contrôle qui traverse une autre truffière est éliminé.
Le chien doit marquer l'emplacement des truffes d'un coup de patte net. Le maître a le droit de récompenser son chien après chaque découverte. Le maître peut alors déterrer la truffe. Il doit reboucher le trou et remettre le terrain à niveau de la main ou du pied.

 

 

Ceci est important et peut éviter des fautes. En effet si le chien remarque l'emplacement d'une truffe déjà ramassée il est pénalisé de 5 points, si il marque un endroit sans truffes on lui retire 10 points. Il faut donner chaque truffe au ramasseur et il est interdit de rendre 2 truffes à la fois. Le juge note le temps écoulé à chaque truffe car en cas d'égalité on départagera avec le temps de la première truffe si il est identique la seconde. Il est bien d'apprendre au chien à retourner à son travail pendant que le maître va rendre la truffe. Le maître doit faire attention à ne pas trop piétiner sa truffière pour ne pas pénaliser le travail du chien mais il n'est pas interdit de marcher dans sa truffière maintenant si le chien a trouvé 3 truffes sur le bord, il est préférable que le maître rentre dans la truffière pour aider le chien à chercher au centre. Le conducteur à le droit de se servir d'un seul outil pour déterrer la truffe, c'est bien pratique quand le terrain est gelé ou détrempé. Le maître peut aussi s'en servir à marquer une truffe déjà marquée par le chien mais pas trouvée par le maître par manque de temps car le chien a déjà trouvé la suite. Pour rendre la dernière il peut courir une seconde pour faire la différence.

 

Rappel Important

Tous produits naturels du sol qui pousse, à l'état sauvage dans les bois ou autre, appartiennent à leur propriétaire. Le maraudage est passible d'amende ou d'emprisonnement quand il a été commis soit avec des paniers ou des sacs ou autres objets équivalents,  soit par plusieurs personnes, soit la nuit, soit à l'aide de voitures ou d'animaux.















 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×